Festival de Musique Française

de Ville d'Avray

Le Festival de Ville d’Avray / liens et référencements

Le Festival de Ville d'Avray / liens et référencements sigle-fva

“C’est en étant pleinement français

qu’on est

le plus européen, le plus universel”  

Charles de Gaulle, février 1963  

 

7418942164_8a4d0e05ac_m

 

Fondateurs : Vladimir Jankelevitch,  Emmanuel Bondeville , Maurice Schumann, Lord Yehudi Menuhin, Marie-Claire Alain

Président d’Honneur Laurent Petitgirard,
Directeur Artistique : Jean-Louis Petit
Président Jean-Michel Louchart

 

Conseil de programmation

 

Klaus AGER Compositeur, Recteur du Mozarteum de Salzburg

Luc BAGHDASSARIAN Chef d’Orchestre, Lausanne

Jean BAILY Compositeur, Directeur du Conservatoire Royal de Bruxelles

Jacques BOUCHER Titulaire du Grand Orgue de St Jean Baptiste de Montréal,
Directeur Artistique des Jeunesses Musicales du Canada

André GOROG Pianiste – concertiste, Paris

Jörg IWER Chef d’Orchestre, Berlin

Fernand JUNG Chef d’Orchestre, directeur du Conservatoire de Luxembourg

Walter KLAUSS Organiste, Musicologue, Directeur de Musica Viva de New York

François LE ROUX Artiste lyrique, Paris

Tomas MARCO Compositeur, Directeur RTVE, Madrid

Massimiliano MUZZI Claveciniste, Directeur du Festival d’Art Sacré de Rome

Alain NONAT Directeur Général et Artistique du Théatre Lyrichorégra, Québec

Bertrand POURADIER-DUTEIL Ecrivain, Historien de la Musique, Marnes la Coquette

Peter REVERS Compositeur, Musicologue, Wien

 

 7418941408_9980773dec_m

 

OBJECTIFS DU FESTIVAL

Le but poursuivi par les initiateurs du Festival a été de mettre

en place une action de référence destinée à promouvoir le

patrimoine régional et national du XX° siècle en apportant

aussi bien à la population locale qu’au public régional (et

national par l’intermédiaire des médias audiovisuels) une

programmation spécifique de qualité qu’ils ne trouvent nulle

part ailleurs et qui soit en même temps source d’intérêt et

de progrès dans la diffusion des richesses du répertoire

français et d’influence française.

Il ne faut pas voir là un quelconque esprit de chauvinisme

puisque le Festival s’insère dans une programmation locale

très dense, mise en place par la même équipe de

programmation, qui fait appel naturellement à tous les

répertoires servis par des interprètes de toutes nationalités

-(le festival est en quelque sorte le point d’orgue annuel

de cette saison qu’il clôture et complète)- et les parrains

du Festival, Emmanuel  BONDEVILLE, Vladimir

JANKELEVITCH, Yéhudi MENUHIN et Maurice

SCHUMANN, sont bien toujours là, bien qu’ils

soient disparus, pour témoigner et être les garants, de par

leur personnalité même, de la sincérité et de l’objectivité de

la démarche qu’ils ont soutenue sans restriction dès

l’origine. Il convient donc de relever plutôt dans cet objectif

un souci de mettre en lumière des oeuvres et des compositeurs

qui méritent de figurer plus souvent à l’affiche de la vie

musicale d’aujourd’hui.

LES PARTENAIRES

INSTITUTIONNELS

ET PRIVES

Le Festival a bénéficié du soutien du Ministère de la Culture

puis de la DRAC Ile de France, du Conseil Régional il y a 10 ans,

de Radio France, de différents services d’Ambassades (Pro

Helvetia, Musique en Wallonie, British Council, Goethe Institut)

Actuellement ses soutiens permanents, qui ne lui ont jamais

fait défaut, sont : la Commune de Ville d’Avray, le Conseil Général

des Hauts de Seine, la SACEM, la SPEDIDAM, la Communauté

de Communes Grand Paris Seine Ouest (GPSO)

Des coproductions ou co-réalisations ont été mises en place, soit

régulièrement, soit occasionnellement, avec d’autres communes,

en particulier avec MARNES LA COQUETTE, SAINT CLOUD,

VAUCRESSON, PARIS, NONANCOURT, SEVRES, NANTERRE,

VERSAILLES, SAINT GERMAIN EN LAYE.

LE FESTIVAL ET LA CREATION

CONTEMPORAINE

Chaque Festival est l’occasion de commander des oeuvres

aux compositeurs vivants qui acceptent ainsi de rendre hommage

à leurs ainés disparus. Ces oeuvres nouvelles sont reprises au

cours des tournées des solistes et des ensembles qui les ont

créées dans le cadre du Festival.

LE FESTIVAL ET LE DISQUE

Le Festival a passé un accord avec la Firme de disques REM pour

que les oeuvres les plus significatives de chaque année et qui ne

figurent pas au catalogue mondial des disques, soient enregistrées

dans la continuité des concerts.

LES CONDITIONS D’ACCES

DU PUBLIC

Le prix des places est uniformément fixé à 15€ (tarif inchangé

depuis 1998).

L’entrée est libre pour les scolaires et des réductions demi-tarif

sont consenties pour les étudiants et les membres de

différents groupements.

LE PROCHAIN PLAN DE 10 ANS

Les dix prochains Festivals seront consacrés aux compositeurs

qui n’ont pas fait l’objet d’une programmation lors des 20

précédents. Il est à noter que beaucoup ont des attaches avec la

région parisienne, soit qu’ils y soient nés, soit qu’ils y aient vécu

et travaillé. Ce sont :

Eric SATIE, Gorges BIZET, Gabriel FAURÉ, Léo DELIBES,

César FRANCK, Charles GOUNOD, Cécile CHAMINADE,

Marcel DUPRÉ, Reynaldo HAHN, Georges ENESCO, Jean

FRANÇAIX, Olivier MESSIAEN, Isaac ALBENIZ.

LA DIRECTION ARTISTIQUE

Jean-Louis PETIT, compositeur et chef d’orchestre, quatre fois

Grand Prix du Disque pour ses enregistrements de musique

française ancienne et contemporaine, a été directeur de deux

festivals : les RENCONTRES EN CHAMPAGNE et le FESTIVAL

ESTIVAL DE PARIS. (biographie ci-jointe extraite du Dictionnaire

1995 des Musiciens). Jean-Louis PETIT est reconnu par

le milieu musical pour ses qualités de musicien autant que par

son talent et son expérience d’animateur et d’organisateur.

Les premiers Festivals

ont été consacrés à Debussy, Ibert, Massenet, Tomasi, Caplet,

Ropartz, Pierné, Jolivet, Poulenc, Roussel, Chausson, Koechlin,

Honegger, d’Indy, Schmitt, Milhaud, Chabrier, Les Musiciens

de la Révolution, Durey, Le Flem.

les récents festivals internationaux de musique

française à Ville d’Avray

juin 1999 : Charles Gounod (21ème Festival)
juin 2000 : Reynaldo Hahn (22ème Festival)
octobre 2001 : Marcel Dupré, Jean Langlais (23ème Festival)
octobre 2002 : Pierre Vellones (24ème Festival)
octobre 2003 : Augusta Holmes, Mel Bonis, Georges Onslow (25ème Festival)
octobre 2004 : Lucien Durosoir, Emile Goué, Henri Collet, Jehan Alain (Les musiciens des deux guerres) (26ème Festival)
octobre 2005 : Jean Françaix (27ème Festival)
octobre 2006 : Jean Françaix (suite)

Juin 2007 : “l’année 1937” (28ème Festival) Le thème du 28ème Festival de Musique Française de Ville d’Avray, en 2007, est « l’année 1937″, thème illustré par des programmes d’oeuvres de compositeurs décédés en 1937 (Ravel, Roussel, Pierné, Vierne, Widor, Mélanie Bonis en particulier), associées à des oeuvres de compositeurs nés en 1937 (Yoshihisa Taïra, Philippe Drogoz, Paul Méfano, Pierre Yves Level, Jean-Louis Petit, Nicole Philiba, Pierre Bartholomée, Marc Bleuse, Georges Boeuf, Alina Piechowska, Yves Devernay, Georges Delvallée, Béatriz Ferreyra)

Juin 2008 : Olivier Messiaen (100ème anniversaire de la naissance)
Mai 2009 : Isaac Albeniz (100ème anniversaire de la mort)
Mai-juin 2010 : Centenaire de Pierre Schaeffer, Jean Martinon, Elsa Barraine, Henri et René Challan, Jacques Chailley, Pierre Lantier et Henriette Puig-Roget
Juin 2011 : Jehan Alain (centenaire)

Juin 2012 : Jean Françaix (centenaire) Jean-Jacques Rousseau (tricentenaire)

 

 

7418941218_15025222b4_m

les derniers concours internationaux

d’interprétation de Paris-Ville d’Avray ont été consacrés à :

mars 2002 : la Guitare (anniversaire OHANA)
mars 2003 : la Clarinette (anniversaires BREVAL et DEVIENNE)
mars 2004 : l’Alto (anniversaires HUGON et Louise FARENC)
mars 2005 : la Percussion (anniversaire JOLIVET)
mars 2006 : le Violoncelle (hommage à Jacques WIEDERKER)
mars 2007 : le Hautbois (hommage à Jacques Vandeville)
mars 2008 : le Cor
mars 2009 : le Basson
mars 2010 : le Saxophone
mars 2011 : le Tuba
mars 2012 : la Direction d’orchestre d’harmonie
mars 2014 : le Quatuor de cuivres

7418941580_ea95ea8f00_m  7418941816_f76ed76720_m

 

La Presse

“Ce Festival mérite un de ces coups de chapeau qu’un critique n’a pas l’occasion de donner plus de deux ou trois fois au cours de sa carrière”. (La Croix)

Un festival intelligemment mené (Le Figaro)

L’oeuvre des compositeurs français revit sous l’impulsion de Jean-Louis Petit avec d’excellents artistes (Le Monde)

Comité local des Programmes

Désiré DONDEYNE, ISSY LES MOULINEAUX, Compositeur, Chef d’orchestre, ancien Directeur de l’École Nationale de Musique et de Danse d’Issy les Moulineaux, ancien Directeur de la Musique de la Police Parisienne

Bertrand GIRAUD, VANVES, Pianiste – Concertiste, Directeur du Concours International Jean Françaix de Vanves

Christian GOINGUENE, MEUDON, Compositeur, Chef d’Orchestre, Ancien Directeur de l’École Nationale de Musique, de Danse et d’Art Dramatique de Meudon

Serge GUT, CHAVILLE, Compositeur,Musicologue, Professeur émérite à la Sorbonne.

Jean-Louis PETIT, VILLE D’AVRAY, Compositeur, Chef d’Orchestre, ancien Directeur de l’École Nationale de Musique et de Danse de Ville d’Avray, ancien Directeur de “Rencontres en Champagne” et du Festival Estival de Paris.

 

7418942164_8a4d0e05ac_m

 

Ecoutez quelques une des oeuvres de Jean-Louis Petit sur :

http://www.musiquecontemporaine.fr/fr/search?disp=all&query=Jean-Louis+Petit+%28compositeur%29&exp_inl=on&exp_aud=on&so=ta

Ecoutez quelques oeuvres baroques reconstituées et dirigées

par Jean-Louis Petit dans la collection « Grand Siècle » :

http://www.youtube.com/watch?v=nUnKjgMxxuI

Galerie photos :

http://www.flickr.com/photos/jlpetit/

===========================

Un Festival, pour qui ?,

pourquoi ?

(texte de Jean-Louis Petit à caractère polémique)

 

Créer et organiser (ou diriger) une association de concerts ou un festival peut être chose facile et à la portée du premier venu, et les premiers venus ne manquent pas. Mais si l’on veut que l’entreprise réponde à une nécessité artistique, culturelle, intellectuelle, cela devient très complexe.

Evoquons d’abord l’aspect facile de cette organisation, qui peut concerner aussi bien de grandes structures que de petites associations. Généralement cette facilité est liée aux objectifs que l’on s’est fixés et qui se résument à un seul critère : remplir la salle.

Pour parvenir à cet objectif il n’est pas nécessaire de déployer de grandes forces imaginatives appuyées sur une formation, un savoir et une expérience artistiques solides. Notons, par ailleurs, que si cet objectif est atteint, il ne justifie en rien, à lui seul, la politique engagée, même s’il donne bonne conscience – et à celui qui la met en œuvre, – et à ceux (institutions, hommes politiques, …) qui la soutiennent. Pour eux il n’est donc pas nécessaire de chercher plus loin : ils constatent que leur affaire est un succès public, donc c’est une activité des plus culturelle, éducative, formatrice, démocratique et indispensable. Leur succès les empêche de voir que cette affaire n’est, en réalité, qu’une simple affaire commerciale.

Pour s’en convaincre il suffit de connaître la manière de faire de ces responsables artistiques  pour mettre en place leur programmation : ils appellent un impresario ou un agent, se mettent d’accord avec lui sur le nom d’un artiste, définissent une date où il est libre, négocient un cachet et  « l’affaire » est faite. Pas question d’exigence de programme si ce n’est, mais la chose n’est même pas évoquée tellement elle est évidente pour eux, qu’il ne peut être question de programmer autre chose que de grands classiques que tout le monde connait et qui ont fait leurs preuves depuis des lustres.

A l’encontre de cette attitude quelques directeurs artistiques prennent le problème de la programmation par l’autre bout : au lieu de réunir des interprètes et de les laisser jouer ce qu’ils veulent, ils commencent d’abord par définir un programme et ensuite ils engagent les interprètes les plus susceptibles de servir au mieux ce programme. Définir un programme, c’est là le véritable rôle du directeur artistique. Et les sujets de programmation ne manquent pas, ils sont inépuisables. Ils peuvent se prendre dans l’actualité (commémorations, découvertes musicologiques,…) comme dans l’essence même de l’art (esthétique, écoles artistiques, concordance des styles, etc…)

C’est là que commence la difficultés, car il faut trouver, puis convaincre les interprètes, qui ne sont pas habitués à ce qu’on leur impose un programme, à inscrire à leur répertoire des œuvres qu’ils ne connaissent pas, qu’ils n’ont jamais travaillées, dont ils ne savent pas s’ils pourront les rejouer ailleurs pour en amortir l’investissement qu’ils ont dû faire en temps pour les travailler.

Si, pour des œuvres anciennes méconnues, les interprètes manifestent ainsi, généralement, de la réticence, c’est encore plus vrai pour les œuvres nouvelles et les créations.

&

Naturellement une association de concerts ou un festival ne peuvent pas s’assimiler à des sociétés secrètes ni à des sectes musicologiques destinées à satisfaire la curiosité d’un public spécialisé.

Mais, entre les deux attitudes évoquées, il y a un juste milieu à trouver, et c’est ce que je me suis toujours efforcé de faire en concevant la programmation du Festival de Musique Française de Ville d’Avray, comme celle des autres structures dont j’ai eu la responsabilité, que ce soit l’Association des Concerts de Ville d’Avray de Ville d’Avray, le Festival Estival de Paris, le Festival « Rencontres en Champagne », le Forum de la Création dans les Hauts de Seine, la Société Française de Musique Contemporaine. J’ai eu la chance d’avoir pu toujours rencontrer un public intéressé et fidèle qui m’a soutenu dans ma démarche, ainsi que les instances municipales, départementales et agglomératives.

Cela n’a pas toujours été le cas de l’Etat dont le soutien a varié du tout au rien (quand je dis « tout » dans mon cas cela veut dire « pas grand-chose ») en fonction des caprices de responsables passagers qui, s’ils savent faire une addition, et encore avec une calculette, n’ont aucune notion de la valeur des choses, en plus ou en moins, puisqu’ils soutiennent souvent, au gré du vent, des activités qui ne valent rien pendant qu’ils négligent, voire détruisent, d’autres entreprises d’un grand potentiel artistique. Mais, comme disait Berlioz, cent académiciens, fussent-ils chacun centenaires, ne me feront pas trouver beau ce qui est laid et laid ce qui est beau. Courage, donc ! et avançons.

 Jean-Louis Petit par le peintre Raymond Pagès

l-l.petit-par-pages-219x300

 

 On peut se reporter au site du Festival Estival de Paris et de l’Ile de France que Jean-Louis Petit a dirigé, à l’adresse :  http://www.festival-paris.sitew.com


==============================

 

http://www.hauts-de-seine.net     http://www.agglo-gpso.fr       http://www.mairie-villedavray.fr

window.open(« http://www.myannuaire.com/annuaire/weblogs/topliste/1061911056″, « MyAnnuaire », « scrollbars=1,resizable=1″);

http://www.bloog.org/Chef-d-orchestre/index.php?login Sitopolis, la cité des sites http://www.etoile-blog.com

11VM Serv – hébergement gratuit et sans pub annuaire secous http://www.gralon.net WEBO_ZONE=1; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0; if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,451052);} Weboscope mesure d’audience, statistiques, ROI
Classement des meilleurs sites et positionnement Annuaire Gratuit Annuaire Généraliste Gratuit – Planete-Annuaire.com Annuaire-NORD-EUROPE Blog

Site BlogSite Blog

Annuaire Miwim

frm= »src=http://host8.i-promotion.net/pub/pub.php?format=468×60&mcat=ZIK&mcat1=ACT&mlogin=7E46B2726C&ref= »+document.referrer.replace(‘?’,'&’)+ » wi »+ »dth=468 he »+ »ight=60 SCRO »+ »LLING=NO HSP »+ »ACE=0 VSP »+ »ACE=0 FRA »+ »MEBO »+ »RDER=0 MAR »+ »GINHE »+ »IGHT=0″; document.write(«  »);Publicité gratuite, échange de bannières, gagner de l’argent Annonces immobilières pour l’achat d’une maison ou la location d’un appartement Electronique et Développement Faire sa promotion sur internet

L’annuaire blog pour référencer son blog // Le Guide Blog – CONCERTS FESTIVALS

Votez pour mon Blog sur
LeGuideBlog.com

UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France bh80x15

Blog Musique classique Annuaire-NORD-EUROPE Annuaire de Blogs

http://www.dicoblog.com/annuaire-blogs/5kZp7oKKjjjHUY55689H.php?ic=2be24408962cec2120d7b0f2c40b543f&idsponsor=3879 ExploseBlogs

Compositeur.org

Annuaire de Blogs

>>Annuaire de Blogs http://www.etoile-blog.com Annuaire de blogs quoi2neuf Annuaire-blogs.info

logo

Blog http://www.exploseblogs.com/visio.php?url=http://jeanlouispetitcompositeur.centerblog.net Nos services pour le referencement gratuit de votre site. Blozie : annuaire blog Demandez un referencement gratuit. window.open(« http://www.myannuaire.com/annuaire/weblogs/topliste/1061802640″, « MyAnnuaire », « scrollbars=1,resizable=1″); self.focus();

Jean-louis, petit compositeur

Blogs persos Booste le trafic de ton blog

Protection du non de Groupe, protégez le nom de vo Vous chercher des annonces musiciens? Chercher et trouver un groupe, des musiciens, Chef d'orchestre...

logo Paperblog

468 Derniers articles

Ma Page sur Hellocoton   Retrouvez mozartrequiem sur Hellocoton

Mozart Requiem sur LinkedIn

Guide Restaurants en Ile de France L’activité de Mozart Requiem à Paris 16eme arrondissement à été acceptée sur Koifaire Guide Loisirs et le portail des Spectacles, du Théâtre et de la Danse en Ile de France dans la rubrique Salles de concerts en Paris 75!

musique baroque enregistrements Festival de Musique Française de Ville d’Avray

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Lc 235 vous chalut bien |
Ensemble Finto Pazzo |
NO mus(ii)c NO life |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Freddy Della's blog
| Sono pour mariage en vendée...
| Music Noise